FR
Choose your language
 
Suivez nous sur
Activités aquatiques

Informations

La réglementation

La plongée et une réglementation stricte


Adaptée à la Polynésie à partir du modèle français très strict en la matière, la réglementation locale exige que les centres de plongée n’utilisent que les services de moniteurs professionnels pouvant aussi bien encadrer des plongeurs que les former. Toute structure de plongée est également assurée pour sa responsabilité civile.

Les diplômes des cadres sont aussi affichés à l’intérieur du local de plongée. Une commission officielle effectue des contrôles inopinés tout au long de l’année afin de vérifier la conformité et le respect des normes (état du matériel, bateau, diplômes des moniteurs, assurances, paramètres de plongée, etc.)

 

La sécurité avant tout 

 

Le centre hospitalier de Tahiti possède un caisson hyperbare moderne et un personnel formé aux traitements des accidents de décompression. Une procédure d’évacuation sanitaire d’un plongeur présentant les symptômes d’un accident de ce type est en place. Elle a déjà fait ses preuves, même au départ des atolls les plus reculés où exercent de nombreux plongeurs professionnels dans la perliculture. N’hésitez pas à signaler le moindre malaise à votre moniteur. Titulaire d’un brevet de secouriste, il saura vous prendre immédiatement en charge, avant d’alerter les secours.

Un kit d’oxygénothérapie est présent sur chaque bateau de plongée. Cette prise en charge sera relayée à terre dans les plus brefs délais. Si nécessaire, le plongeur sera évacué vers l’hôpital par avion sanitaire.

 

L'organisation de la plongée


Les palanquées sont composées au maximum de 5 ou 6 plongeurs certifiés pour un moniteur, selon la qualification de ce dernier. D'une manière générale, il est conseillé aux plongeurs autonomes de bien suivre la palanquée car le guide connaît parfaitement les sites. Ainsi, vous ne manquerez aucune merveille sous-marine ! Si vous êtes débutant, vous pourrez effectuer votre baptême de plongée avec un moniteur dans une zone d'une profondeur maximale de six mètres.

 

Les équivalences selon les organismes


Concernant les plongées en palanquée, quel que soit l’organisme qui a délivré votre diplôme, vous plongerez dans le respect de la réglementation locale. Votre moniteur vous donnera toutes les consignes nécessaires lors du briefing précédant la plongée.

 

Une spécificité polynésienne


Les plongeurs de niveau 1 français, CMAS 1 *, PADI Open Water ou Advanced Open Water ont la possibilité de plonger jusqu’à 29 mètres de profondeur avec leur moniteur. Cet avantage est lié à des conditions de visibilité et de température de l’eau particulièrement favorables à la pratique de la plongée de loisir en Polynésie.

 

Réglementation liée au plan de gestion de l'espace maritime


Sur les sites de plongée, il est interdit de pêcher, de nourrir des poissons et de ramasser des coquillages et des coraux. Il est recommandé de ne pas toucher les parois ou le fond. Enfin, il est interdit de nourrir les requins à l’intérieur du lagon et dans les passes. Vous pouvez télécharger les PGEM de Moorea et de Fakarava sur le site Internet du Service de la Pêche de Polynésie Française : www.peche.pf

  

 

La protection des espèces sous marines 

 

Consciente de l’incroyable richesse sous-marine et du patrimoine unique qu’elle possède, la Polynésie est soucieuse de son environnement. Elle est particulièrement dynamique dans le domaine de la protection des espèces menacées et des récifs coralliens. 

Tahiti Et Ses Îles sont ainsi devenues officiellement depuis mai 2002 un sanctuaire pour les mammifères marins. Il s’agit également de l’un des seuls pays au monde qui protège sa population de requins, en danger dans de nombreux pays en particulier pour la pêche aux ailerons. Les tortues sont également protégées par la loi. La Polynésie représente 12 800 km des récifs coralliens et leur évolution est mesurée chaque année dans les îles les plus développées afin de s’assurer de leur bonne santé.

 

Les baleines (nom tahitien : Tohora)


Chaque année entre juillet et novembre, les baleines à bosse (Megaptera novaeangliae) migrent des eaux glaciales d’Antarctique où elles se nourrissent vers les eaux chaudes de Polynésie, près des îles. Un lieu de prédilection pour mettre au monde leurs petits et se reproduire, à l’abri de leurs prédateurs. Adultes, elles mesurent en moyenne de 15 à 18 mètres de long et leurs nageoires pectorales peuvent atteindre 5 mètres de long. Elles leur confèrent une grâce unique sous l’eau. Le bébé, quant à lui, mesure environ 4,50 mètres à la naissance. Il peut grossir de 100 kg par jour durant la première semaine de sa vie, sa mère possédant le lait le plus riche du règne animal. Sanctuaire de cétacés depuis mai 2002, les baleines sont protégées en Polynésie et leur observation est réglementée.

Bien qu’elles soient présentes autour des différentes îles de Polynésie, Rurutu est réputée pour être appropriée à cette activité. Vous pourrez partir à la découverte de ces géants de la mer avec un guide expérimenté, possédant une autorisation du Ministère de l’Environnement local pour effectuer l’observation de baleines.

Les cétacés considèrent les bulles comme un signe d’agression. La plongée n’est donc pas un moyen adapté de les rencontrer. Aussi, vous aurez peut-être l’opportunité de vivre l’un des évènements les plus mémorables de votre existence, en chaussant vos palmes, masque et tuba. L’observation dans l’eau n’est possible que si la phase d’activité des baleines le permet. Votre guide saura le déterminer.

 

Les dauphins (nom tahitien : Ou'a)


Sanctuaire de cétacés, la Polynésie protège la douzaine d’espèces de dauphins présente toute l’année évoluant dans ses eaux. Ces mammifères marins, si proches de l’homme, évoluent autour des différentes îles de Polynésie. Tout comme nous, ils donnent la vie, allaitent leurs petits et respirent de l’air. Leur mode de communication est extrêmement évolué. Au cours de votre séjour, nul doute que vous soyez amené à croiser leur chemin… Trois principales espèces sont faciles à observer selon les îles : les dauphins tursiops (Tursiops truncatus), les dauphins à long bec (Stenella longirostris) et les dauphins sténo (Steno bredanensis).

 

Les requins (nom tahitien : Ma'o)


Parmi les 350 espèces de requins connues dans le monde, 19 d’entre elles peuvent être visibles autour des îles de Polynésie. C’est l’endroit idéal d’observation pour les plongeurs de tout niveau. L’endroit idéal aussi pour démystifier l’image parfois négative que portent ces animaux auprès du grand public. Dix neuf espèces sont recensées à Tahiti Et Ses Îles, dont les fameux requins à pointes noires (Carcharhinus melanopterus - nom tahitien : ma’o mauri), les requins gris (Carcharhinus amblyrhynchos - nom tahitien : ma’o raira), les requins citrons (Negaprion acutidens, nom tahitien : ma’o arava), les requins marteaux (Sphyrna lewini ou Sphyrna mokarran - nom tahitien : ma’o tuamata), les requins tigres (Galeocerdo cuvier - nom tahitien : ma’o tore tore) et les requins à pointe blanche du récif et du lagon (Carcharhinus albimarginatus - nom tahitien : (du récif) ma’o tapete et (du lagon) ma’o marumaru).

Alors que depuis l’Antiquité et jusqu’à aujourd’hui dans nos sociétés occidentales, ils sont représentés souvent comme des monstres assoiffés de sang, les anciens Ma’ohi vivaient en harmonie avec eux. Les requins représentaient une icône protectrice dans laquelle l’esprit bienveillant d’un ancêtre familial s’était réincarné.

Les requins se trouvent pour la plupart au sommet de la pyramide alimentaire. Qu’ils soient prédateurs (régulateurs de population), nettoyeurs ou filtreurs, leur rôle est essentiel dans les océans pour réguler les écosystèmes. Apparus il y a environ 400 millions d’années, ces poissons sont extrêmement évolués et parfaitement adaptés à leur milieu. Sans prédateur pendant des millions d’années, leur mode de reproduction est long et peu efficace. Aussi, la gestation d’une femelle, selon l’espèce, est de 4 à 24 mois avec une fécondation possible tous les deux ans environ.

La pêche intensive, la pollution, la pêche pour leurs ailerons sont autant de facteurs de menaces qui règnent sur eux. Certains scientifiques estiment que plus de 150 millions de requins sont massacrés chaque année et certaines espèces sont aujourd’hui en danger d’extinction. C’est pourquoi, la Polynésie a voté une loi en 2006 pour les protéger.

  

 

Lexique tahitien pour la plongée  

 

 Tahitien

 Français

arava   requin citron 
 fafapiti  raie mantas 
 fai raie 
fai i’u  raie grise 
 faimanu  raie léopard 
 hoa échanges d’eau entre l’océan et le lagon
 ma’o requin 
 ma’o mamaru requin à pointes blanches de lagon 
ma’o mauri  requin à pointes noires 
 ma’o raira requin gris 
ma’o tapete  requin à aileron blanc de récif 
 ma’ohi insulaires polynésiens 
 ma’o tuamata  requin marteau 
 marara  poissons volants 
 moana / moana  nui l’océan / le grand océan 
 motu  îlot
niamatai   îles du vent
 ou’a  dauphin
paumotu    habitants des Tuamotu
 peue  nattes, tapis tressés 
 poe rava nui  perle de culture de Tahiti 
 purau  espèce d’arbre 
 raromatai  îles Sous-le-Vent 
tiare   fleur très odorante du genre du Gardenia
tiki   Sculpture – représentation antropo-morphique symbolisant 
tohora   baleine  

 

close